The Limited Times

Now you can see non-English news...

Meurtre d’un adolescent à Nantes : un deuxième homme mis en examen

2020-09-19T18:12:14.268Z

Nadir, 18 ans, avait été retrouvé début août ligoté et mort asphyxié dans son appartement de la banlieue nantaise. Un complice présumé du ma


Le cambriolage aurait très mal tourné. Un deuxième homme a été mis en examen à Nantes (Loire-Atlantique) dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Nadir Marouf, 18 ans, le 9 août. Vers 22 heures ce soir-là, le jeune homme avait été retrouvé sans vie sur son lit, bâillonné et ligoté à l'aide de ruban adhésif, dans l'appartement familial situé dans un quartier calme de Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique). Un oreiller était posé sur sa tête.

L'autopsie confirmera que le lycéen est mort par asphyxie. C'est l'une de ses amies, inquiète de ne pas avoir de nouvelles, qui avait donné l'alerte.

Le jeune Nadir avait été retrouvé mort asphyxié chez lui, ligoté sur son lit./DR  

L'enquête, confiée à la police judiciaire de Nantes, fait rapidement le lien avec un marginal de 30 ans qui a ses habitudes dans le centre de la ville. Le 20 août, l'homme est interpellé et mis en examen pour « vol aggravé et meurtre ».

Selon nos informations, le marginal aurait voulu cambrioler l'appartement où vivait le lycéen avec sa mère et son beau-père. Ce dernier est le trésorier de l'association de la mosquée Aïcha de Nantes et l'un de ses fidèles pourrait avoir orienté le marginal vers ce domicile, dont il pensait tous les occupants partis en vacances, d'après « Presse Océan ». Les parents de Nadir avaient en effet pris la route pour l'Espagne quelques jours plus tôt. L'auteur présumé du meurtre a-t-il pensé pouvoir mettre la main sur le « trésor » de la mosquée en leur absence?

Un fidèle de la mosquée soupçonné de complicité

Le fidèle en question, un homme de 59 ans, a été mis en examen vendredi 18 septembre pour « complicité de vol suivi de mort » et « recel de criminel ». Il a été placé en détention provisoire. Selon « Presse Océan », c'est l'étude de la téléphonie du marginal qui a permis de faire le lien entre les deux hommes. La police judiciaire de Nantes poursuit ses investigations pour retrouver d'éventuels autres complices.

Le 16 août, une marche blanche avait été organisée en l'honneur du jeune Nadir. Deux cents personnes ont défilé dans les rues de la commune de la proche banlieue sud-est de Nantes et se sont rendues au pied de l'immeuble de sa famille où elles ont lâché des ballons blancs en hommage à ce garçon que ses proches décrivent comme « drôle, généreux, discret, aimant et poli ».

This news is expired in our cache, please access its source.

Source: leparis

Similar news:

You may like

Sports 2020-09-18T06:31:51.705Z
News/Politics 2020-07-23T17:26:33.629Z
News/Politics 2020-06-25T00:33:37.771Z

Trends 24h

Latest

© Communities 2019 - Privacy