The Limited Times

Now you can see non-English news...

Attentat de Boston : la condamnation à mort de Djokhar Tsarnaev annulée

2020-08-01T16:00:06.502Z

Le processus de sélection des jurés avait été entaché d’irrégularités.


Voilà une décision qui va faire du bruit outre-Atlantique. Une cour d'appel fédérale de Boston a annulé vendredi la condamnation à mort de Djokhar Tsarnaev pour l'attentat à la bombe du marathon de Boston en 2013, et renvoyé le dossier au tribunal compétent pour décider d'une nouvelle peine.

La cour n'a annulé que la partie du jugement portant sur les chefs d'inculpation passibles de la peine de mort. Même si cette annulation était confirmée après réexamen, Djokhar Tsarnaev demeurerait donc condamné, a minima, à la prison à perpétuité, a prévenu la cour d'appel. « Djokhar Tsarnaev restera en prison pour le reste de sa vie, la seule question restant de savoir si le gouvernement mettra un terme à son existence en le faisant exécuter », ont écrit les trois magistrats de la cour d'appel dans un arrêt publié vendredi.

Des jurés qui ont menti

Dans leur décision, les trois juges ont notamment retenu l'argument de la défense selon lequel le processus de sélection des jurés avait été entaché d'irrégularités. Les avocats de Djokhar Tsarnaev avaient montré que deux des jurés finalement sélectionnés avaient menti en répondant à des questions qui leur avaient été posées avant le procès. Ils avaient caché avoir eu des échanges sur les réseaux sociaux au sujet de l'affaire.

L'un d'eux avait même traité Tsarnaev d'« ordure » sur Twitter, selon l'avocat du condamné, Daniel Habib, qui reprochait au juge de l'époque, George O'Toole, de ne pas avoir « enquêté » avant de les accepter comme jurés.

Etudiant d'origine tchétchène, Djokhar Tsarnaev avait été condamné à mort en juin 2015 pour avoir posé, avec son frère aîné, Tamerlan, deux bombes artisanales près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston, faisant trois morts et 264 blessés. Si Djokhar Tsarnaev a reconnu avoir participé à la pose des bombes, la défense a toujours affirmé que le jeune homme, âgé de 19 ans à l'époque (27 aujourd'hui), était sous l'influence de son aîné.

« Le pire cauchemar de l'Amérique »

Tamerlan Tsarnaev avait été tué par les forces de l'ordre trois jours après l'attentat, à l'issue d'une chasse à l'homme dans la banlieue de Boston. Lors de leur cavale, les deux frères avaient également tué par balle un policier.

L'accusation, lors de son procès, avait au contraire insisté sur le profil criminel du plus jeune des deux frères Tsarnaev. Il était alors défini comme « le pire cauchemar de l'Amérique » et méritant la peine de mort, ont martelé les procureurs à l'ouverture de la deuxième partie de son procès.

Newsletter - L'essentiel de l'actu

Chaque matin, l'actualité vue par Le Parisien

Je M'inscris

Votre adresse mail est collectée par Le Parisien pour vous permettre de recevoir nos actualités et offres commerciales. En savoir plus

Dans une salle d'audience comble, les procureurs avaient montré une photo du jeune musulman d'origine tchétchène, en tenue orange de prisonnier, faisant un doigt d'honneur à une caméra de surveillance, alors qu'il attendait dans une cellule d'être inculpé en juillet 2013. « C'est Djokhar Tsarnaev. Imperturbable, sans remords, et inchangé », affirmait la procureure Nadine Pellegrini. « Pourquoi la peine de mort est-elle appropriée ? Parce que Djokhar Tsarnaev avait comploté et planifié pour tuer » avait-elle martelé.

Source: leparis

You may like

News/Politics 2020-07-31T21:25:28.705Z
News/Politics 2020-08-02T20:49:17.387Z
News/Politics 2020-07-23T17:26:33.629Z
Life/Entertain 2020-08-04T10:52:35.682Z
News/Politics 2020-07-31T23:49:50.775Z

Trends 24h

Tech/Game 2020-08-13T14:58:56.962Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy