The Limited Times

Now you can see non-English news...

PSG-OM (2-1) : les notes des joueurs

2021-01-13T22:31:45.015Z

Mauricio Pochettino a laissé Neymar et Kimpembe sur le banc, mais a titularisé Icardi à la pointe de l’attaque. Un choix payant puisque l’av


Mauricio Pochettino a laissé Neymar et Kimpembe sur le banc, mais a titularisé Icardi et Mbappé pour ce Trophée des champions contre l'Olympique de Marseille. Un choix payant qui offre un premier titre à l'entraîneur argentin depuis le début de sa carrière sur le banc.

Navas : 6. A part une frappe de 50 m de Kamara sur laquelle il s'est montré vigilant, le gardien costaricien n'a rien eu à faire en première période. Après la pause, il ferme bien son angle face à Thauvin et se couche avec autorité sur une frappe de Caleta-Car. Battu par la déviation de Payet.

Florenzi : 4. De retour de blessure, l'international italien a semblé manquer de repères et de rythme. Ses centres n'ont pas eu la précision habituelle. Et même si défensivement il n'a pas été très embêté par Payet, il aurait pu apporter beaucoup plus sur son côté.

Marquinhos : 8. Toujours idéalement placé et intraitable dans les un contre un, le capitaine parisien a toujours pris le dessus sur les attaquants phocéens. Impeccable dans ses relances.

Diallo : 7. Une prestation plutôt réussie pour le défenseur central français qui s'est interposé avec beaucoup d'assurance. En revanche, il s'est parfois montré imprécis dans ses relances longues. A terminé latéral gauche après la sortie de Kurzawa.

Kurzawa : 4. Un match assez quelconque pour le latéral gauche. Il a parfois souffert face à Thauvin et il n'a quasiment rien apporté offensivement. Encore loin de son meilleur niveau. Remplacé par Kimpembe (65e).

Newsletter PSG express

Nos informations sur le club de la capitale

S'inscrire à la newsletterToutes les newsletters

Herrera : 5. Un match sans grand relief ni actions saillantes. L'Espagnol a joué son rôle de milieu ratisseur, mais il a combiné latéralement et s'est trop rarement immiscé entre les lignes pour apporter le surnombre. Remplacé par Sarabia (90e).

Paredes : 6. De retour de blessure, la sentinelle argentine a mis l'impact nécessaire pour bloquer les offensives marseillaises quitte à commettre quelques fautes. Il a d'abord fait preuve d'imprécisions dans ses transmissions vers l'avant, un problème qu'il a su régler après la pause. Un retour plutôt réussi d'autant qu'il a su garder la maîtrise de ses nerfs. Remplacé par Pereira (88e).

Verratti : 5. L'Italien a encore eu du mal à se situer. Il a d'abord joué très haut comme le lui demande Pochettino. Mais face au peu de ballons touchés, il a décroché pour venir demander la balle. Malgré ça il n'a pas eu son rendement habituel.

Di Maria : 6. L'Argentin a créé de nombreuses différences, beaucoup raté aussi avant de trouver la mire avec une passe décisive pour Icardi sur l'ouverture du score. En seconde période, il a encore montré beaucoup d'activité avec plus ou moins de réussite dans ses tentatives. Remplacé par Neymar (65e) qui n'a jamais répondu aux provocations d'Alvaro.

Icardi : 8. Un retour fracassant pour sa première titularisation depuis trois mois. Il ouvre le score en faussant compagnie à Alvaro et Sakai et provoque un pénalty. Il aurait pu s'offrir un doublé avec deux occasions nettes dont une sur la barre transversale de Mandanda juste avant la mi-temps. Il a ensuite logiquement baissé de pied. Kean le remplacera (88e)

Mbappé : 3,5. Une première période à oublier où le champion du monde a eu toutes les peines du monde à éliminer et à bien se positionner (2 hors jeux). Il sauve son premier acte en effectuant un bon relais pour Icardi qui trouvera la barre. Mais en seconde période, il ne s'est guère montré dangereux avec des mauvais choix. Il court toujours après son 1er but en 2021.

Les notes des Marseillais

Valentin Rongier a bien contenu Mbappé ce mercredi./LP/Arnaud Journois  

Face au PSG, l'OM avait opté pour un schéma en 4-3-3 avec le trident offensif Thauvin, Payet et Radonjic. Un système de jeu déjà utilisé contre les Parisiens lors du match aller en championnat. D'abord disciplinés dans leur placement, les Olympiens avaient pour consigne de rester groupés et de multiplier les sorties de balle rapides

Mandanda : 4. Pour son 29e Clasico, il n'a longtemps rien eu à faire. Mais il est fautif sur l'ouverture du score : sur le coup de tête d'Icardi, gêné par les lumières, il ne sort pas. Et sa main n'est pas assez ferme pour repousser plus loin le ballon. Sauvé par sa barre ensuite sur une frappe de l'Argentin (45e + 2). Blessé à la cuisse, il cède sa place à Pelé (46e, note : 4,5) qui concède un pénalty dans son duel avec Icardi (82e).

Sakai : 5. Plutôt bien en place, le défenseur japonais a d'abord pris le dessus dans les airs sur Icardi mais il est battu par ce dernier sur le but. Il gâche un contre en seconde période (49e).

Alvaro : 6. Rugueux dans un match qu'on lui annonçait bouillant, il a tenu son rang dans ses duels d'homme à homme. Notamment quand il a retrouvé Neymar. Averti logiquement pour sa rugosité (77e) face au Brésilien.

Caleta-Car : 6. De bonnes interventions dans les pieds parisiens. Rarement pris en défaut dans son marquage. Une bonne frappe (60e).

Nagatomo : 5. Averti (26e). Les Parisiens ne sont pas trop passés dans son couloir. Intéressant dans son apport offensif quand il a dédoublé avec Radonjic. Remplacé par la recrue Lirola (66e), averti (72e).

Rongier : 5. C'était l'homme du pressing, chargé de courir partout pour gêner les premières relances parisiennes. Mais il s'est souvent retrouvé trop seul et a fini par s'épuiser. Remplacé par Germain (80e).

Kamara : 6. Solide dans l'entrejeu, le jeune espoir phocéen a étalé un joli culot. Pas sur sa frappe ratée (11e) mais sur sa belle tentative de lob de 50 m (29e). Un bon match.

Gueye : 4,5. Dans l'entrejeu, l'ex-Havrais n'a pas toujours semblé à l'aise, notamment face à Paredes. Remplacé par Sanson (56e).

Thauvin : 5,5. Sevré de bons ballons, le champion du monde a évolué par intermittence. Un bon centre (19e) en première période. Plus en vue après le repos. Volontaire et passeur décisif sur le but de Payet. Mais il manque la volée de l'égalisation dans le temps additionnel (90e + 5).

Payet : 4. Aligné en faux numéro 9, le Réunionnais a souvent décroché pour toucher des ballons mais sans jamais en faire bon usage. Son poids sur la rencontre a longtemps été bien léger jusqu'à sa réduction du score (89e).

Radonjic : 6. Averti (17e). Le plus généreux des attaquants phocéens. Il a apporté de la percussion et de la vitesse dans son couloir gauche. Le Serbe a ensuite été aligné en pointe après la pause. Mais trop seul, il ne pouvait faire la différence. Remplacé par Benedetto (56e) pas toujours efficace dans les airs.

Source: leparis

Similar news:

You may like

Sports 2021-01-13T06:34:47.450Z

Trends 24h

Sports 2021-01-23T22:28:38.490Z
Sports 2021-01-23T22:28:37.022Z
Sports 2021-01-23T22:42:57.932Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy