The Limited Times

Now you can see non-English news...

Le Venezuela expulse l’ambassadrice de l’Union européenne

2020-06-30T10:24:09.360Z

Le président du Venezuela a riposté après les sanctions prises contre 11 responsables vénézuéliens. L’UE a annoncé qu’elle ferait de même av


Tensions entre le Venezuela et l'Union européenne. Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a donné lundi 72 heures à la cheffe de la délégation de l'Union européenne à Caracas, la capitale, pour quitter le Venezuela. Cette décision intervient en réaction aux sanctions adoptées le même jour par l'UE contre 11 fonctionnaires vénézuéliens.

Le président socialiste a annoncé l'expulsion de la représentante de l'UE, Isabel Brilhante Pedrosa, lors d'un discours au palais présidentiel de Miraflores. «Qui sont-ils pour tenter de s'imposer par la menace? Qui sont-ils? Ça suffit! C'est pourquoi j'ai décidé de donner 72 heures à l'ambassadrice de l'Union européenne pour quitter notre pays», a déclaré le chef d'Etat. «Nous réglerons cela en 72 heures (...) On lui fournira un avion pour qu'elle s'en aille mais nous allons mettre nos affaires en ordre avec l'Union européenne», a-t-il poursuivi. Le Venezuela a suspendu les vols commerciaux en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Un pays déjà sanctionné par l'UE

L'UE a sanctionné lundi onze responsables vénézuéliens impliqués dans des actions contre l'opposition au gouvernement de Nicolas Maduro, dont Luis Parra qui a tenté de se substituer en mai à Juan Guaido à la présidence du Parlement. Juan Guaido est reconnu comme président par intérim du Venezuela par une cinquantaine de pays. «La prétendue élection de Luis Parra n'était pas légitime car elle ne respectait pas les procédures juridiques, ni les principes constitutionnels démocratiques», a déclaré l'Union européenne. Le Venezuela a en outre été, en 2017, le premier pays d'Amérique latine à faire l'objet de sanctions de la part de l'UE.

En réaction à l'expulsion à venir de sa représentante, l'Union européenne a décidé d'agir de la même manière ce mardi. Le chef de la diplomatie, Josep Borrell, a condamné l'expulsion et a annoncé des mesures de «réciprocité». «Nous condamnons et nous refusons l'expulsion de notre ambassadeur à Caracas et nous prendrons les mesures de réciprocité», a-t-il annoncé sur Twitter, en espagnol, alors qu'il privilégie généralement l'anglais.

Condenamos y rechazamos la expulsión de nuestra embajadora en Caracas.Tomaremos las medidas necesarias habituales de reciprocidad. Sólo una solución negociada entre Venezolanos permitirá al país de salir de su profunda crisis.

— Josep Borrell Fontelles (@JosepBorrellF) June 30, 2020

«Seule une solution négociée entre les Vénézuéliens permettra au pays de sortir de sa crise profonde», a ajouté le chef de la diplomatie européenne.

Source: leparis

Similar news:

You may like

News/Politics 2020-06-25T00:33:37.771Z
News/Politics 2020-02-06T14:10:56.543Z
News/Politics 2020-07-01T16:33:22.073Z
News/Politics 2020-06-24T06:15:00.749Z

Trends 24h

News/Politics 2020-07-06T16:28:44.157Z
News/Politics 2020-07-06T16:36:19.094Z

Latest

© Communities 2019 - Privacy